Le programme Eau&Bio de la Nive

" La prévention, un choix pertinent contre
les pollutions diffuses "

Véronique Mabrut

Directrice de la Délégation Adour et côtiers de l’Agence de l’eau Adour-Garonne

La préservation et la restauration des eaux destinées à l’alimentation en eau potable sont les priorités fixées par notre 10e programme, avec un accent mis sur les actions préventives de lutte contre les pollutions diffuses. Le projet Eau & Bio répond parfaitement à cette préoccupation ; il va assurer une sécurité en termes de revenu agricole aux agriculteurs faisant le choix de se convertir à l’agriculture biologique, en les insérant dans des filières économiques locales. Ils vont donc revoir leurs systèmes de production et limiter ainsi leur impact sur l’eau..

Pour permettre une gestion durable de l’eau, éviter les surenchères techniques et les dérives financières, l’Agence encourage les gouvernances locales en prise avec le territoire. Les échanges entre tous les acteurs, de l’amont à l’aval, permet en effet d’analyser les dysfonctionnements et de trouver les solutions adéquates en termes de formation, de logistique, de structuration des filières, etc. Le projet Eau & Bio en est une parfaite illustration puisqu’il mise sur les atouts du territoire, à savoir une collectivité engagée, des signes de qualité, des savoir-faire locaux, pour développer une agriculture plus économe en intrants et rémunératrice. C’est une action pilote que nous souhaitons reproductible sur le bassin Adour Garonne.

D’abord, le choix de la prévention est pertinent : ses coûts financiers et environnementaux sont toujours moindres que ceux du curatif, qui est la solution de l’immédiat mais ne résout rien à moyen terme, et n’améliore pas la qualité de la ressource. Ensuite, Eau & Bio repose sur une animation dédiée, un partenariat fort avec les structures agricoles de proximité, et les décisions sont prises en concertation par un groupe de travail pluridisciplinaire d’une trentaine d’acteurs du territoire dans une logique de démocratie participative. L’Agence félicite le porteur de projet de cette initiative qui va concourir à une bonne appropriation locale.