Paysans ou futurs paysans

" Le passage en bio : une démarche
exigeante, mais enrichissante "

Ludivine Mignot

Chargée de mission Agriculture biologique à la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques.

Tout dépend de son point de départ. Certaines exploitations sont déjà proches de l’agriculture biologique, d’autres plus éloignées. Pour un élevage au Pays Basque, par exemple, il faut prendre en compte le coût plus élevé des aliments bios, l’adaptation des modes de culture, de reproduction, les éventuels investissements pour adapter le bâti, etc. C’est pourquoi nous proposons des diagnostics aux agriculteurs qui se posent des questions, financés par le programme Eau & Bio.
Le premier diagnostic permet d’identifier les freins majeurs et les solutions envisageables. Ensuite, nous proposons une étude technico-économique pour voir le système d’exploitation et comment le faire évoluer. Le paysan peut alors choisir de continuer ou pas, en mettant en perspective les coûts et les gains attendus, comme des prix de vente plus élevés.

En effet, le passage en bio peut amener un changement dans l’environnement professionnel : fournisseurs, partenaires, etc. Le regard des voisins est également important. Ces freins psychologiques peuvent s’ajouter aux freins économiques et techniques. Heureusement, le regard porté par la bio est en train de changer à vitesse grand V, et nous proposons aux paysans de rejoindre des groupes de travail pour qu’ils ne soient pas seuls. Ces réunions collectives permettent aussi de bénéficier de l’expérience de ceux qui sont déjà passés à la bio.

Plus globalement, le paysan va être plus dans la compréhension du vivant que dans la technologie. Cela se traduit par des techniques pour utiliser au mieux les interactions naturelles, et intervenir le moins possible. Nous utilisons les connaissances actuelles pour comprendre et adapter les anciennes méthodes, afin d’améliorer la performance. Eau & Bio apporte aussi au paysan du réseau, pour lui permettre d’entrer en contact avec d’autres agriculteurs, voir comment ils préviennent telle maladie, trouvent de l’aliment bio à coût raisonnable, etc. Le passage en bio est une démarche exigeante, mais enrichissante !