Consommateurs

" Le projet Eau & bio nous interroge
en tant qu’habitants "

Isabelle Capdeville

Présidente de l’Inter-Amap Pays Basque

Association de consommateurs achetant les produits directement aux producteurs

Tous les jours un individu fait toute une série de choix, et il est important de lui faire prendre conscience de l’impact de ces choix. En demandant par exemple une alimentation de qualité pour ses enfants à la cantine, en échangeant avec les autres parents sur ce sujet, en interpellant ceux qui gèrent ce système d’alimentation, il participe à la construction de choix collectifs. Eau et Bio est vraiment la bonne occasion pour les habitants de devenir acteurs, en agissant pour développer la bio dans les écoles, les maisons de retraite, dans toutes les fêtes organisées sur notre territoire…
Le projet Eau & bio nous interroge en tant qu’habitants sur notre rôle pour les équilibres de ce territoire, sur les décisions de gestion personnelles, mais aussi collectives. L’entrée alimentaire est un formidable levier d’action, accessible à tout le monde, et commun à tous.

Bien sûr. Notre eau est polluée, et l’une des réponses est de limiter les apports en pollution liés à l’agriculture. Tout le monde ne fait pas ce lien de cause à effet, il y a donc besoin de pédagogie, et c’est pourquoi il faut une animation du projet Eau & Bio dynamique en direction des habitants, et peut-être aussi des outils pédagogiques. Il faut par exemple bien expliquer qu’améliorer la qualité de l’eau passe par le développement de débouchés pour les exploitations qui passent au bio, pour qu’elles puissent vivre.

On peut en trouver dans les Amap, sur le guide « Trouver les paysans bios près de chez vous » de BLE, auprès des paysans qui font de la vente à la ferme ou sur les marchés, ou participent à des paniers… Il faut aussi que les habitants prennent l’habitude de poser des questions aux personnes auprès de qui ils s’approvisionnent, et autour d’eux, pour partager leurs connaissances et leurs analyses. Cela doit devenir un sujet de discussion banal.